Rechercher

Une belle chronique du dernier album par Anne Lefebvre pour NosEnchanteurs

Je tiens à remercier l’auteure d’avoir vraiment écouté ce disque. D’avoir cherché les mots pour décrire l’ambiance de ce live et notre travail.

Avoir un article est souvent bien compliqué, même dans les journaux qui sont dédiés aux artistes indépendants, en avoir un fait avec sérieux mérite d’être salué.

Pour le lire en entier c’est ici : http://www.nosenchanteurs.eu/.../nicolas-moro-et-mathias.../


"Vous aussi, vous aimeriez enfin voir Nicolas Moro en concert ? Mais ses tournées ne passent pas par chez vous ? La solution est presque là : Nicolas Moro a sorti un En public avec Mathias Guerry qui vous consolera, pour l’instant, de ne pas l’entendre sur scène… Si c’est déjà fait, alors vous le savez, on n’attend qu’une chose : réécouter le concert ! Tout simplement parce que dans le Moro, tout est bon… et aussi parce que cet opus a un bonus de taille, puisque le chanteur y joue en compagnie de Mathias Guerry, violoniste virtuose et artiste complet entre musique classique ou jazz manouche…

Nicolas Moro n’ayant lui-même rien à prouver côté musique -le folk, le swing et le blues doivent être inscrits dans son ADN depuis l’époque Opa Tsupa et Stompin’ Joe-, imaginez un peu comme ça peut dépoter sur scène, et tout en finesse s’il vous plaît, avec ces deux-là.

Disons-le sans attendre, ce CD est une franche réussite. Tout d’abord, le son y est excellent, d’une grande pureté pour du live. On en déguste toute l’atmosphère du concert, on y entend clairement la voix, avec un grand plaisir : fermez les yeux, vous serez au beau milieu du théâtre « La Grange aux loups », un petit lieu culturel de Chauvigny (86) qui semble bien accueillant !

La plupart des chansons proviennent des albums précédents, L’Amour est un oiseau volage en 2017, et Mollo en 2020, dont on a déjà dit le plus grand bien sur NosEnchanteurs. Là encore, avec En public, c’est de la très bonne facture, chaque chanson y semble mitonnée aux p’tits oignons, la cuisson est à point, et on devine le vrai perfectionniste derrière l’artiste faussement désinvolte. La preuve en est de ce duo, absolument parfait, où le violon vient sublimer les belles chansons de Nicolas Moro comme s’il les avait toujours habillées, passant d’un genre musical à un autre avec autant de bonheur.

Avec quelques surprises inédites à découvrir, comme That is enough qui ouvre le bal, on retrouve cette pauvre fille à papa Marie-Charlotte (plaignons les riches !) ou l’enterrement du Baron, l’univers des pas chanceux avec Au violon et La louze. Ce sont souvent des portraits, comme Le convive (mention pour « J’étais si cuit qu’on s’y fut cru » !), Les honnêtes gens (« L’histoire ne retient que le nom des crapules », hélas…), Le destin des affreux (chanter les pas beaux ? mais oui, il ose !), et d’autres encore, des histoires toujours relevées, absolument réjouissantes, où le second degré et l’autodérision s’emmêlent d’une certaine tendresse pour ces vies cabossées.

Cela irait quasiment de soi pour ceux qui le connaissent, mais pourrions-nous oublier de parler de la belle voix chaude du chanteur ? D’autant qu’il en joue avec autant d’humour que le reste, gratifiant le public ravi d’intermèdes aussi savoureux que le concert… Et même si l’écoute nous emporte, prenons le temps de jeter aussi un coup d’œil attentif à l’album lui-même, bel objet au graphisme noir et blanc tout en classe et sobriété, œuvre de Amandine Alamichel.

Évidemment, le triomphe semble de mise à la fin d’un album enregistré en public… mais le plaisir du public y est si palpable et si spontané, qu’on sait que cela n’a rien ici de joué ! D’autant que nous aurions bien envie nous-même de sauter dans la platine pour y joindre nos applaudissements !

Cet album En public est tout simplement une bien belle pépite, portée sur scène par des musiciens remarquables, et un voyage très vivant dans l’univers original et plein d’humour de Nicolas Moro. Partez en vacances avec, offrez-vous le pour la rentrée, écoutez-le au moindre coup de blues… cela vous consolera de tout ! Et vous donnera sans doute envie de guetter leurs prochaines dates !"

Nicolas Moro, Mathias Guerry, En public, Label Sans Provision 2022. Le site et la boutique de Nicolas Moro, c’est ici. Ce que NosEnchanteurs a déjà dit de lui, c’est .

Et ses prochains concerts sont ici.




4 vues0 commentaire