top of page
Rechercher

Ce clip a huit ans aujourd’hui


Je garde un excellent souvenir de son tournage. Les personnages qui apparaissent à l’image ne sont pas des comédiens professionnels mais des gens que j’ai connus et qui avaient gentiment accepté d’y participer.

L’homme à l’harmonica par exemple, c’est Guy Tartaud le patron du PMU, un tôlier haut en couleurs, qui a été une des premières personnes à me proposer de jouer devant un public, dans son bistrot, alors que je n’étais encore qu’un lycéen boutonneux et chevelu.

Tante Yvonne c’était ma nourrice, Andrée Tabuteau. Nous l’avons filmée dans son petit intérieur dans lequel j’ai passé beaucoup de temps durant mon enfance. Les rockeurs sont des vrais rockeurs. Je ne voulais pas de gens déguisés mais des personnages authentiques et j’ai demandé aux Rocking Boys, des blousons noirs montmorillonais si ils voulaient bien figurer dans mon clip. Ils ont accepté et aujourd’hui encore je les en remercie. ( La scène à été filmée au Bar / Brasserie Le Commerce, leur troquet préféré )

Tout comme je remercie les danseuses et les danseurs qui s’étaient donné rendez-vous sur le parking de l’Usine Ranger, une usine dans laquelle travaillaient mes parents, ainsi que de nombreux habitants, jusqu’à ce qu’elle délocalise et foute tout le monde au chômage. Parmi eux on aperçoit les prouesses acrobatiques de José Luis Munoz et de sa troupe.

C’est Grenouilles Productions qui était derrière la caméra.

On me parle très souvent de cette chanson et je la chante toujours avec grand plaisir à chaque concert.



5 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page